Désenchantement

N’est-ce pas aussi une version de Pluton en Verseau lorsque le monde est soudainement choqué par le comportement sexuel de ceux qu’il a portés au pinacle ? Comme par enchantement, une idole tombe.

Jusqu’à la fin de notre vie, il est rare que quelque chose reste caché. Saturne, qui nous punit pour nos péchés et nous montre le statu quo, a souvent trois fois 29 ans pour transiter notre radix. Chaque domaine de la vie a été examiné en profondeur. Chez le dalaï-lama, le troisième retour de Saturne est imminent.

Avec Saturne/Eros (le sexe est interdit ou a des conséquences) en opposition à Lune/Neptune (désirs)/Lilith (contre nature) /Ganymède (homosexualité, beau jeune homme) et Vesta (abstinence), le Dalaï Lama a certainement eu peu ou pas de relations sexuelles dans cette vie, car cela allait à l’encontre de sa position, de son engagement et de sa mission.

Transits du Dalaï Lama 28.2.2023

Dans les jours autour du 28.2.23, le transit Pluton (sexualité, tabous) avait activé exactement sa huitième pointe de maison de la sexualité et le monde est choqué par le comportement anormal du Dalaï Lama.
Le transit solaire était exactement sur Saturne/Eros et à l’opposition de Ganymède, révélant ce que personne ne voulait voir.
Transit Saturne en opposition à Vénus et activé par le Soleil avec Ganymède/Lune/Neptune = les désirs sexuels secrets sont rendus visibles par un événement extérieur
Transit Jupiter en opposition à Mars = par un jeune (Mars) je me comporte de façon immorale (Jupiter)

Pitié pour le dalaï-lama

Stupide ? Nous sommes tous pécheurs, ou du moins nous avons tous commis des péchés. Quand je regarde le radix du dalaï-lama, j’ai un peu pitié de lui. D’habitude, je méprise les personnes qui ont ce genre de penchant pour les enfants, mais dans son cas, je ressens de la compassion.
Il a si bien rempli son rôle de chef spirituel des bouddhistes depuis sa naissance et voilà qu’à la fin de sa vie, tout s’écroule et que la sainteté de sa façade s’effrite. Saturne est sans pitié.

Né sous le Soleil/Sirius au trigone de Saturne et de Jupiter, cela indique en principe une personnalité moralement ferme et digne de confiance. Oui, je sais que Jupiter (adoration) est en Scorpion (abîme) dans la cinquième maison des enfants, mais dans son cas, nous ne pouvons pas en déduire qu’il avait effectivement des relations sexuelles avec des garçons. La huitième maison est vide et autour du médium Coeli trônent les rabat-joie Vesta/Saturne/Eros.
Vesta/Saturne au MC parlent pour sa vocation de moine, qui doit mener une vie austère. Avec le soleil de Sirius, il est un moine important et Regulus/Venus un leader apprécié. Dans son cas, le chef spirituel des bouddhistes.

Après ce comportement du dalaï-lama, il n’y a quand même aucun doute pour moi sur ses penchants homosexuels pour les jeunes garçons. Astrologiquement, je peux l’expliquer par le Verseau à la pointe de la huitième maison (comportement sexuel souvent anormal), Saturne/Eros en opposition à Ganymède/Lune/Neptune/Lilith. Sappho, qui s’accompagne souvent de tendances homosexuelles, est proche de l’Ascendant.

Cependant, au vu de son radix, je suis tout aussi certain qu’il n’a très probablement pas vécu ces penchants, mais qu’ils ont surgi mentalement de temps en temps dans son imagination (Lune/Neptune en troisième maison) et qu’avec Saturne/Eros/Vesta en opposition à cela, il devait immédiatement se les interdire.
Comme ces jours-ci le transit de Saturne a légèrement heurté ce stellium, que le transit de Mars était à l’AC et que le transit Soleil/Jupiter a déclenché Mars, tout a été rendu public, comme dans un moment impulsif irréfléchi, quelque chose de sa vie mentale est entré dans la visibilité. C’est idiot, mais les maîtres du karma en ont décidé ainsi.

Radix Dalai Lama

Pas de pitié pour les bouddhistes

En revanche, je n’ai absolument aucune pitié pour les bouddhistes. Pourquoi ? Le bouddhisme est une doctrine erronée qui entraîne celui qui cherche l’illumination dans un cycle mental insensé et non dans l’illumination. Sans Dieu (le soleil), il n’y a pas d’illumination, car il est la source de la lumière.
En ce sens, je trouve juste que ceux qui se sont réfugiés dans le bouddhisme impie parce qu’ils ne veulent pas affronter Dieu soient désabusés et désenchantés, car leur sainteté a des tendances pédophiles. La vérité est amère, mais elle n’est jamais cachée et n’est pas dissimulée. Il nous manque simplement la lumière, la pureté et le Saint-Esprit pour voir la vérité en tout et en tous.

De même, la doctrine du même esprit s’incarnant à plusieurs reprises dans le Dalaï Lama, n’est pas vraie. Il suffit de considérer les deux personnalités différentes du 13. et 14e dalaï-lama. Ce n’est jamais le même esprit, car l’apparence physique et le rayonnement sont complètement différents. Ce sont deux êtres et caractères totalement différents qui nous regardent.
Ce qui n’est pas vrai ne tiendra pas non plus dans les décennies à venir. Ce qui restera des religions devra résister à la vérité.

Public Domain Pictures / Wikimedia Public Domain
13. et 14e dalaï-lama