Le calme intérieur et le plaisir de la perception consciente

Celui qui a appris à connaître et à comprendre son propre horoscope, et donc lui-même, pendant de nombreuses années ou décennies, et qui a acquis le calme nécessaire en lui, remarque quand des pensées et des sentiments d’une nouvelle qualité surgissent en lui. Il s’agit de pensées et de sentiments qu’il n’a pas l’habitude d’exprimer sous cette forme. Par exemple, lorsqu’une personne plutôt pessimiste se met à penser de manière beaucoup plus positive. Ou lorsque quelqu’un qui aime refouler certaines parties de son passé voit soudain remonter régulièrement des sentiments qui lui font prendre conscience de son passé.
L’astrologue expérimenté sait par expérience que des changements aussi radicaux ne se produisent que lorsque les transits ou la progression secondaire constituent des déclenchements particuliers. Il le sait parce qu’il a déjà expérimenté à plusieurs reprises que ces déclenchements astrologiques peuvent conduire sa vie vers de nouveaux horizons.

Bien sûr, en tant que pratiquant régulier, vous connaissez la position actuelle des astres dans le ciel par rapport à votre radix et vous pouvez imaginer à l’avance comment le transit à venir pourrait se dérouler, relire un livre à ce sujet, etc. Il s’agit d’une compréhension intérieure qu’aucune connaissance acquise par la lecture ne peut remplacer.

On peut désespérer de l’astrologie

La raison pour laquelle le calme mental et spirituel est si important pour l’étudiant en astrologie est également liée au fait que plusieurs transits agissent en même temps et que nous devons d’abord apprendre à distinguer leurs différentes qualités. Il faut toujours se prendre par le nez et vérifier soi-même si l’on attribue correctement les influences astrologiques actuellement actives. La qualité prime toujours sur la quantité. Il est préférable d’avoir médité plus longtemps sur un transit en une soirée et de l’avoir approfondi plutôt que d’avoir consulté plusieurs horoscopes à la sauvette.

Le début de l’apprentissage de l’astrologie peut être très frustrant, car même si vous êtes capable de lire les transits actuels dans votre thème sur l’ordinateur, il y a généralement trois ou quatre transits en cours. Certains ne durent que quelques jours, d’autres plusieurs mois, mais même cette distinction et la valeur d’un long transit par rapport à un court ne peuvent pas encore être comprises. Vous voyez donc trois ou quatre transits actifs et vous commencez à consulter un livre à leur sujet et lorsque vous les avez tous lus, vous êtes épuisé. On sait pendant la lecture qu’une grande partie de ce qu’on a lu est vrai, mais après s’être informé sur les trois ou quatre transits, on peut finir par ne plus savoir du tout quelle expérience actuelle correspond à quel transit. Il n’est pas rare de douter de son intelligence et de ses capacités lorsqu’on apprend l’astrologie, car c’est un nouveau langage qui nous était auparavant étranger.

Un exemple récent de ma vie illustre le plaisir que l’on éprouve à maîtriser la langue, même si l’on continue d’apprendre.

Lorsque le transit est devenu perceptible

En raison d’un rhume, je me suis reposé plus que d’habitude ces derniers jours. En même temps, je me suis rendu compte que j’étais plus centré et que je ressentais plus fortement mon âme, c’est-à-dire que je percevais plus clairement les sentiments ascendants, mais aussi les impressions psychiques du passé qui m’agitaient. En même temps, je me sentais très bien, je me réjouissais de ma situation actuelle avec ma compagne, mon enfant et la maison dans laquelle nous avons emménagé récemment. L’optimisme et le bien-être se sont répandus comme je ne l’avais jamais connu en moi à ce niveau de qualité. Sur la base de mes expériences précédentes, je sais que ces changements observés sont représentés par les astres et j’ai fait une fois de plus, en plus de regarder les transits, un examen de ma progression secondaire.

Jupiter Trigone Chiron

Transit Jupiter Trigone Soleil/Chiron/Mercure, Créé avec Astroplus

D’abord par les livres/dvd/sites web et ensuite par l’expérience, on sait que l’optimisme est associé à Jupiter qui, en ce moment, en transitant par la maison 7, forme un trigone à Chiron/Mercure. Le trigone est certes formé à Chiron, mais comme celui-ci est en conjonction avec Mercure, il faut le prendre en compte dans l’interprétation et même le Soleil n’est pas totalement absent. Si quelqu’un a dans son radix une opposition Chiron/Mercure à Saturne, il est de type penseur pessimiste (Mercure/Saturne), ce qui, en conjonction avec le Soleil, peut tout à fait marquer sa personnalité. Si le transit de Jupiter forme un trigone à cela, il ouvre les murs du pessimisme et vous gratifie d’une grande dose d’optimisme et de plénitude. Une fois que l’on a atteint le calme nécessaire en soi, on peut s’ouvrir consciemment à ce transit et apprendre (Chiron/Mercure) à quel point les qualités de Jupiter sont bénéfiques (Chiron) pour nous. De même, ce transit vous fait prendre conscience à quel point vous vous limitez par des pensées sceptiques et pessimistes, ce qui vous permet d’en apprendre davantage sur la constellation Mercure/Saturne. Même si l’on sait bien sûr cognitivement que Mercure/Saturne représente des pensées pessimistes, la perception intérieure et la compréhension globale ne s’acquièrent que par la pratique.

Mais ce transit ne répond pas encore à la perception accrue de sa propre vie intérieure.

Soleil progressif en conjonction avec Lune progressive

Tous les 29 ans environ, le Soleil progressif et la Lune progressive forment une conjonction. Cette constellation signifie que l’âme (Lune) devient plus consciente (Soleil). L’esprit et l’âme fusionnent pendant cette période et les sentiments et les expériences que vous avez refoulés apparaissent, vous en prenez conscience. Cette constellation est actuellement active chez moi de manière perceptible et on apprend à nouveau de la pratique par le biais de la constellation soleil/lune. La dernière fois que mon frère est né, il y a un peu plus de 29 ans, un membre de la famille (Lune) a vu le jour (Soleil), ce qui correspond également à cette constellation.

Progression secondaire Soleil Lune

Soleil progressif en conjonction avec Lune progressive

Ce sont les expériences que l’on acquiert par la pratique, qui ne peuvent être comparées à rien d’autre. L’expérience intérieure de ce que l’on ressent avec cette conjonction ne peut pas s’apprendre ou s’acquérir dans un cours, il faut la faire soi-même, à moins d’avoir une conjonction du Soleil et de la Lune dans son propre radix.

Cela permet de rappeler à tous ceux qui souhaitent apprendre l’astrologie que cela prend beaucoup de temps dans les deux sens du terme. Il faut du temps pour lire, écouter des cours et participer à des stages si on le souhaite, et surtout du temps pour pratiquer régulièrement, mais aussi pour travailler sur son propre caractère, ce qui permet de gagner en compréhension astrologique ainsi qu’en calme intérieur. Il est tout aussi important d’accorder du temps à la vie, car certains transits ne se produisent que rarement, voire une seule fois dans la vie, et c’est à partir de l’expérience de la perception consciente que l’on devient astrologue. Le plaisir de la perception consciente et de la compréhension croissante de l’astrologie et de la vie est à mon avis incomparable et vaut absolument tous les efforts. Ceux qui sont très doués pour la méditation peuvent bien sûr pénétrer mentalement les images des constellations, mais cela fait partie du niveau avancé, mais cette capacité s’acquiert par le même processus de pratique et de purification.