Fermez les yeux, faites le silence

Silence de la pensée et béatitude. C’est comme la question de l’œuf et de la poule. Qui était le premier, la poule ou l’œuf ? Dieu.
Qu’est-ce qui vient en premier, le silence de la pensée ou la béatitude ? Dieu.

Avant d’aller à la source, il faut y croire. Celui qui ne peut pas croire restera sans force. Qu’il croie en Dieu, la vérité, ou qu’il suive Satan et soit convaincu du mensonge de nier Dieu. Chacun des deux choisit sa divinité sur le chemin de celui qui voulait devenir un initié.

De nombreux chrétiens ont choisi Marie, la mère de Dieu, comme leur sainte, à laquelle ils se sont promis ou auprès de laquelle ils ont cherché refuge. Il n’était pas rare que les pécheurs les plus graves se tournent vers Marie dans leur détresse, car ils connaissaient au fond d’eux-mêmes l’amour et la miséricorde de Marie. Les pécheurs les plus graves connaissent parfaitement en eux-mêmes la sévérité de Dieu, mais aussi le fait que celui-ci se laisse toujours adoucir par les intercessions de Marie et des saints.

Domaine public Miracle de la Pentecôte
Marie, les apôtres et le Saint-Esprit

Quel est le rapport avec la méditation et le silence de l’esprit ? Bien plus que ne le comprend celui qui lutte encore pour garder le silence de sa pensée. Lorsque l’homme se réconcilie avec Dieu et s’engage à être loyal envers lui jusqu’à la mort, un mystère se produit.
Cette promesse ne se fait pas du jour au lendemain, c’est un processus d’initiation. C’est une promesse qui gagne en profondeur et qui s’étend à toute notre vie mentale et spirituelle, ainsi qu’à nos actions.

Ce mystère n’est plus guère possible aujourd’hui, car la grande majorité des gens se sont littéralement laissé tourner la tête. Il y a tant de connaissances impies dans l’esprit des gens et leurs âmes sont tellement atrophiées qu’aucun espace sacré ne peut plus se former en eux pour qu’ils puissent rencontrer Dieu en toute sincérité. Leur orgueil, leur cupidité et tous leurs péchés et justifications les empêchent de se taire. Ils sont en révolte contre Dieu sans en être vraiment conscients. Ils combattent par leurs cris la vérité qu’ils ne supportent pas, c’est pourquoi ils ne peuvent pas non plus se taire en eux-mêmes. Leurs péchés et leur mauvais caractère leur pèsent et ils se réfugient dans l’agitation de la réalisation de soi.

Avant de parvenir à la communion avec Dieu, nous devons avoir vaincu nos propres démons afin d’avoir également du pouvoir sur nos ennemis qui veulent empêcher cela.

Domaine public
Antoine le Grand, est combattu par des démons

Que ce soit dans les Yoga Sutras de Patanjali ou dans les exercices de Franz Bardon, dans la prière du rosaire ou dans d’autres retraites de diverses écoles secrètes de l’Antiquité, il arrive toujours un moment dans tous les enseignements où cette décision et cette promesse sont prises pour Dieu, car la dévotion et la disposition à l’altruisme sont la clé pour atteindre la contemplation et le samadhi qui s’ensuit.

Le silence de la pensée et l’altruisme sont interdépendants. Celui qui ne veut pas se donner de l’importance, mais qui veut faire ce qui sert Dieu et le divin dans le monde et qui donne sa vie pour cela, remarquera comment, au fil des années, ses exercices spirituels gagnent en profondeur et en puissance, mais aussi comment l’Esprit Saint l’envahit dans sa vie quotidienne au travail.

Dieu, ses anges et ses saints se rapprochent de plus en plus de lui. Il fait silence en lui, la sent et l’entend en esprit. Les démons n’ont plus aucun pouvoir sur lui. Il est devenu saint. Sa conscience s’élargit. Son esprit et son âme s’unissent à Dieu par l’intermédiaire du Saint-Esprit. (Soleil/Lune/Neptune)

Domaine public Picryl